TEENAGE KICKS 2017, troisième édition

Née à Rennes en 2013 à l’initiative de deux artistes, Mathias Brez et Patrice Poch, Teenage Kicks est une des premières biennales d’art urbain en France. Depuis 2015, une collaboration se développe avec les villes de Saint-Malo et de Nantes avec l’association Plus2couleurs.

Teenage Kicks présente le travail d’artistes issus pour la plupart de la scène Graffiti et Post-Graffiti internationale. Elle s’ouvre également aux arts plastiques, la photographie et l’illustration contemporaine. En galerie ou dans la rue, avec des réalisations d’œuvres in situ, pérennes ou éphémères, des expositions et des créations uniques dans l’espace public, cet événement gratuit offre aux habitants un regard unique et décalé sur la création actuelle.

En septembre et octobre 2017, Teenage kicks revient pour une troisième édition, toujours à Rennes, Nantes et Saint-Malo.

Le visuel de Teenage kicks est signé cette année par DAAN BOTLEK, artiste Néerlandais que l'on retrouvera lors de cette prochaine édition sur plusieurs réalisations murales.

 

 

 

EDITION 2017  - LE PHAKT 

Philippe Baudelocque au Phakt

Du 28 avril au 24 mai 2017, Teenage Kicks a invité l’artiste français Philippe Baudelocque pour une intervention dans la galerie du PHAKT- Centre Culturel Colombier, Philippe Beaudelocque reviendra en septembre pour nous présenter son nouveau projet "VEGETALISMO", cette fois-ci sur une façade dans l'espace public Rennais.

Né à Yerres en 1974, Philippe Baudelocque débute sa carrière artistique dès l’adolescence en s’essayant au graffiti. Connu sous le blaze « Fusion », l’artiste finira par délaisser crews et bombes de peinture pour un art plus figuratif. Diplômé de l’école Nationale Supérieure des Arts décoratifs à Paris, il débute en 2009, « Cosmic Animals », une série de fresques représentant la faune. De son expérience de graffeur, l’artiste a gardé la présence du mur en y apportant un tracé sophistiqué. Une esthétique que l’on retrouve dans l’anatomie de ses «animaux cosmiques» caractérisée par un amas de cellules représentant une dimension. Pour chaque dimension, Baudelocque crée un motif, offrant une oeuvre d’une complexité rare. Difficile alors pour les passants de ne pas s’arrêter pour admirer la multitude de détails qui compose chacun de ces animaux.

EDITIONS PRECEDENTES