AMATEURS – Galerie 126 – Rennes 2015

126-1

126-76

Amateurs par Mathieu Julien et Jin Angdoo

Bordeaux, Troyes, Paris ; Séoul, Los Angeles, Trévise, Amsterdam, Paris ; il va falloir faire le clair là dedans avant de parler de Rennes.

Mathieu Julien et Jin Angdoo, amateurs ; Jin Angdoo et Mathieu Julien, amateurs.

C'est fou, ça marche dans les deux sens. Commençons donc par là, ce qui les réunit à Paris en tandem, comme cet engin qui les porte de bivouacs en garbures soupes de canard sur les routes du sud-ouest ces derniers étés.

[read more="Lire la suite" read less="réduire"] 

C'est leur appartement sous les toits qui est le théâtre de leurs petites entreprises le reste de l'année —au prix d'une valeureuse organisation inhérente aux petits espaces parisiens. Mathieu et Jin peignent et coupent, cousent et teignent, empruntant leurs techniques et métiers à droite à gauche. Ils savent s'embarquer dans de longues tâches répétitives avec la patience de l'artisan et un savoir-faire souvent acquis du bon sens du bricoleur, de l'observation ou des tutoriels youtube. Ils réalisent des objets aux statuts variés, rarement de simples peintures ou de simples sculptures, mais nos Amateurs ne sont pas de simples amateurs, ils se sont débarrassés et affranchis de cet adjectif qualificatif souvent trop rapidement convoqué pour mieux y opposer la science du professionnel.

Chacun de leur projet est chaque fois tourné vers un ou des objets finis, les Amateurs partagent un goût commun pour certaines formes assez simples, des couleurs posées et confrontées entre-elles en de grands aplats, des compositions souvent abstraites qui se donnent à contempler, un sens aigu de l'harmonie et du détail soigné. Mais il semble que tout ce qu'engagent la réalisation de ces objets au quotidien soit tout aussi important pour eux : ce qu'ils nécessitent de réflexion, d'apprentissage des techniques, de façonnage est partie intégrante de leur dynamique.

Ainsi Mathieu peut-il peindre des textes avec du produit photosensible ou peindre sur des pull-over avec de la laine cardée ; ainsi Jin peut-elle composer une pièce chorégraphiée pour des cailloux colorés tenant entre deux doigts ou coudre le lendemain de grands drapeaux de coton qui la dépassent presque en taille, étendards sans idéologie qui ne proposent que la beauté de leurs compositions ; ainsi peuvent-ils ensemble réaliser des tote bags, tous uniques et construits à partir de centaines de formes en tissu découpées et composées entre elles.

Leurs objets d'art trouvent surtout place dans un environnement domestique, c'est entre deux eaux qu'ils se maintiennent, celles qui prennent leur sources respectives dans l'art et dans l'artisanat ; en ça leur approche n'est pas sans rappeler celle des artistes du mouvement Arts & Crafts, aux origines mêmes du design, qui en Angleterre à la fin du XIXème siècle se proposaient de rapprocher l'art du quotidien en s'attaquant au mobilier et aux objets usuels.

Le 126 est un groupe d'amis, à la dynamique incroyable qui a trouvé son nom dans cette grande maison où ils vivent, au 126 de l'avenue Général Leclerc à Rennes. 126 est aussi le nom de la galerie aménagée dans leur garage où ils tiennent une très belle programmation depuis plus de 2 ans. En invitant les Amateurs la Galerie 126 ne déroge pas à ce qui s'instaure peu à peu en règle, une expo Moderne Jazz à chaque rentrée de septembre. Mathieu et Jin prêtent d'ailleurs leur voix pour la vidéo qu'Arte Creative a consacrée cet été à cette équipe de graffeurs dont ils font aussi partie. Jin s'y exprime dans un anglais trop naturel pour être joué, il lui vient de son enfance passée quelque part dans l'immensité de Los Angeles ; la jeunesse bordelaise de Mathieu y est moins criante...

Ils présenteront à Rennes un travail qui débordera de l'espace d'exposition habituel. Un travail qui comme les autres sera trop précis et ambitieux pour ne pas déborder la modestie de leurs auteurs, Amateurs

Texte : Guillaume Pellay

[/read]

http://www.a-m-a-t-e-u-r-s.org
http://www.angdoo.com
http://euro-million.tumblr.com

126-57

126-48

Photo: ©Jin Angdoo

126-54

126-55

Laisser un commentaire