INSIDE OUT #3 – RENNES 2019
ARTISTES INVITÉ-E-S
AMANDINE URRUTY (FR), EMILIO CEREZO (ES), DAFNE TREE (ES), DR PONCE (FR), KASHINK (FR), KID KREOL & BOOGIE (FR), LOULOU PICASSO (FR), MANDER (SE), MARKOSIAN VASILIS (GR), PABLO DALAS (FR), RCF1 (FR),  RUIN (AT), RUNA (DE), SETH (FR), WAR! (FR), YZ (FR), ZEKLO (FR)

INSIDE OUT #3

Le graffiti est comme une mauvaise herbe, il pousse dans les interstices de la ville dès qu’une ouverture se profile. Les friches ont toujours été des lieux de création riches pour la peinture urbaine. Dans l’esprit de ce qui a été fait à Pasteur en 2015 et 2017 Teenage Kicks invite cette année une quinzaine d’artistes pour réaliser des œuvres in situ dans le bâtiment de l’ancien projet du pôle éducatif de la Courrouze.

Un ouvrage en chantier, 2000 M² de murs bruts, Inside Out #3 fût, pour un mois, le théâtre d’une exposition ou 15 artistes proposèrent au public une expérience immersive hors norme.

 
Du 08 au 29 septembre 2019 – Hall PC4, La Courrouze, Rennes
LES ARTISTES
AMANDINE URRUTY

Amandine Urruty travaille et vit entre Paris et Toulouse.
Armée d’une solide technique du crayon, elle puise son inspiration dans les tableaux de Jérôme Bosch et dans la lecture du Nouveau Détective, brassant dans son sillage les amoureux de symbolique alchimique et les adolescentes plantureuses (un peu) vulgaires. En résulte une œuvre baroque jouant un numéro d’équilibriste sur la frontière qui sépare l’élégance la plus noble de la vulgarité la plus crasse, telle une improbable rencontre entre le Muppet Show et le Moyen-Âge fantastique.

amandineurruty.com/ 

DAFNE TREE

Née à Andújar Jaén, elle grandit dans la ville de Séville en Espagne. Elle commence à peindre dans les rues en 2005. Elle fait ses études aux Beaux-Arts en 2008 à Séville avec l’intention d’équilibrer son art de rue et sa production en atelier. Depuis elle est régulièrement invitée à réaliser des œuvres et exposer son travail dans le monde entier. Elle prépare actuellement un doctorat en art et recherche à l’UPV de Valence.

dafnetree.tumblr.com/

EMILIO CEREZO

Le travail d’Emilio Cerezo, artiste barcelonais, combine deux esthétiques complémentaires : la peinture et le tatouage. Son approche picturale colorée donne la priorité à la gestualité du coup de pinceau avec un aspect flou et cassé. Pour le tatouage, il opte pour une esthétique plus raffinée, avec l’utilisation exclusive du noir. Le point commun de ces deux pratiques est l’abstraction et le mouvement interne des figures, ainsi que la déconstruction des objets, soit par couleur, soit par l’utilisation d’aplats.

emiliocerezo.blogspot.com/

Yz (France)

À travers une esthétique intemporelle, YZ chemine par sa propre histoire et reflète notre époque et nos sociétés d’une lumière qui, pour douce, n’en est pas moins étonnamment fidèle. Dans la rue, la figure humaine et son lieu de vie reste le thème central de l’artiste. YZ tente ainsi de situer la place des êtres dans notre société, décrit et décrypte nos modes de vie à travers l’image mise en scène des habitants des villes qu’elle traverse.

La série Empress explore la richesse culturelle de différentes communautés en s’intéressant plus particulièrement aux parures et ornements que portent les femmes. Empress vise à porter une réflexion sur notre identité, notre patrimoine et l’évolution de la société actuelle qui promeut l’uniformisation et glorifie le consumérisme.

Yzart.fr

LOULOU PICASSO (France)

Loulou Picasso est, au milieu des années 1970, un des fondateurs du collectif Bazooka, avec Kiki Picasso, Lulu Larsen, Olivia Clavel, Bernard Vidal, T5dur et Jean Rouzaud. Sur la scène underground française, ils ont imposé une œuvre sans concession, froide et provocante, véritable contrepoint graphique au mouvement punk.

RUIN (Autriche)

 

Originaire de Vienne, Ruin pratique un graffiti hors norme, mêlant dans ses compositions bestiaires surréalistes, tracé à la ligne claire et forme organique. Faisant parfois des incursions dans l’abstraction, l’expérimentation reste une constante dans son travail. Comme son nom l’indique, l’exploration de friche industrielle est son terrain de jeux favori.

https://www.instagram.com/r_u_i_n_/

VASILIS MARKOSIAN (Grece)

 

Né à Athènes en Grèce, Markosian Vasilis est un peintre autodidacte sans études préalables en art. Les thèmes de ses œuvres sont la scène urbaine, la solitude vécue par l’homme moderne à travers un point de vue caustique. Il nous rappelle la vanité des idéaux modernes et leur impact sur l’individu.

markosian.gr/

RUNA (Allemagne)

 

Runa est une jeune artiste prometteuse venue d’Allemagne. Elle pratique l’illustration sur murs comme d’autres pratiquent le graffiti. Les lettres sont remplacées par des dessins de la vie quotidienne. Elle développe une imagerie urbaine puisée dans l’univers des chantiers et décharges automobiles. Runa peint des représentations des objets de notre vie quotidienne, laissé à l’abandon dans la nature, mettant en exergue nos relations avec leur obsolescence et notre mode de vie consumériste.

Instagram : sa.runa/

PABLO DALAS (France)

 

Artiste vivant et travaillant à Bruxelles. Passant du papier à la peau, de la toile au mur, il jongle entre les supports en s’appliquant à créer un univers singulier ancré dans son époque. Ses sources d’inspiration sont larges, allants de la peinture classique à la culture populaire contemporaine. Ces références servent de point de départ à un travail graphique, d’appropriation, d’interprétation et de recomposition permettant de tisser un univers singulier et homogène.

Instagram : Pablo_Dalas

KASHINK (France)

 

KASHINK est l’une des rares femmes artistes internationales très actives dans l’art urbain, elle vit à Paris. Son travail interroge les codes esthétiques, la définition de l’identité. Que ce soit pour célébrer la diversité ou comme confrontation aux normes sociales, KASHINK se considère comme une militante. Depuis 2013, elle porte une moustache au crayon comme maquillage quotidien. Elle la considère comme une déclaration ainsi qu’une expérience sociologique, créant des conversations aléatoires avec des étrangers sur la beauté, le sexe, les normes et la liberté. L’artiste aime l’idée d’une performance constante, peignant d’énormes visages sur les murs depuis 2006.

kashink.com/

ZEKLO (France)

 

Peintre autodidacte, Zeklo est issu du mouvement graffiti. C’est à travers ce dernier qu’il diversifie les supports, les voyages et les rencontres, et développe son univers artistique depuis le début des années 2000. Au gré de son parcours, il s’initie à l’art du tatouage, passion dans laquelle il se professionnalise à partir de 2008. Féru de dessin et de bande dessinée, son travail sur toile se caractérise par une approche figurative et colorée, par un trait affirmant une volonté d’expérimenter et de mêler différentes techniques et outils ainsi que par la valorisation du support. Composées principalement de personnages, ses oeuvres oniriques parfois surréalistes sont le théâtre de tragédies quotidiennes, bribes d’histoires qui s’ouvrent à nous : spectateurs d’un instant suspendu.

Instagram : zeklo_volio/

MANDER (Suede)

 

Martin «Mander» Ander est illustrateur, graphiste et artiste qui a ses racines dans les scènes de graffiti et de skateboard de Stockholm. Aujourd’hui, il vit et travaille dans la petite ville de Gnesta réalisant des commandes internationales pour l’industrie du skateboard et de la mode et des illustrations pour livres, publicités, affiches et couvertures d’albums. La carrière de Martins a débuté au début des années 1990 par des dépliants et des affiches pour des spectacles punk et hip hop et pour son magasin de skateboard local. Peu de temps après, sa passion s’est transformée en carrière, ces dernières années, il a fait de l’art d’album pour des artistes internationaux comme Fever Ray et KRS ONE, et a travaillé avec certaines des plus grandes compagnies de skateboard au monde. Le travail de Manders fait actuellement l’objet d’une grande rétrospective au Musée du dessin de Laholm, en Suède.

Instagram : Mander

Dr PONCE (France)

 

Chez Dr Ponce la représentation est à la fois frontale et théâtrale. Son langage est celui de la rue. Critique et honnête, il raconte des petites histoires du quotidien non sans humour et autodérision. Ses mises en scènes à la fois familières et inquiétantes s’inspirent notamment de la bande dessinée alternative. Voyous, animaux barjots, monstres sympathiques et quelques jolies plantes se figent pour illustrer une pensée, une anecdote, une attitude. Il ouvre ainsi le rideau sur des moments simples et criant de vérité. Le docteur est en marge et pourtant il observe notre société et dresse son diagnostique fracassant !

drponce.fr/

SETH (France)

 

Né à Paris, Seth commence à s’exprimer sur les murs de sa ville au milieu des années 90. Son terrain de prédilection est alors le 20ème arrondissement où il se fait connaître dans le milieu graffiti en se spécialisant dans la réalisation de personnages. Au cours de ses explorations artistiques, Seth a développé une peinture reconnaissable en travaillant souvent sur l’enfance. Sur le mur qu’il aborde comme une page blanche, Seth s’appuie sur l’imaginaire, individuel d’une part ou collectif – dieux locaux, mythes, contes. L’enfant devient porte-parole, messager de son questionnement. Il met en jeu son image d’innocence et place son personnage dans un contexte social, politique, géographique difficile. Une démarche souvent en double lecture mais jamais cynique, une peinture urbaine engagée pour alerter sur l’état du monde et le faire avancer.

Seth.fr

L’ exposition INSIDE OUT #3  est réalisée avec le soutien de :